REGARD

06-02-18

ALBERTINE SARRAZIN, liberté d'une femme en devenir....

                                                                                                                   

AVT_Albertine-Sarrazin_1587

*( ....) le ciel s'était éloigné d'au moins dix mètres , le choc avait dù casser les pierres.....le silence atténuait l'explosion d'étoiles dont les retombées crépitaient encore dans ma tête....une allumette traçante, une étoile filante, un anti brouillard, non, c'est la forge de ma cheville qui illumine toute la traverse (...)...extrait du roman L' Astragale.

Albertine Sarrazin,  écrivaine à la destinée étrange et unique dont voici un court rappel , est native d'Alger en l'an 1937.

Albertine Sarrazin possède cette beauté singulière des pays du sud, un regard éclatant, noir, rieur et vif, une boule de feu, incandescente de vie., elle est la seule écrivaine, à ce jour, à raconter l'histoire de sa courte vie dans l'enfer des prisons, son parcours de délinquance,dans ses romans édités aux éditions Pauvert dont , "l'Astragale" en 1965, "la Cavale" la même année, la "Traversière" en 1966.

Il est difficile de réaliser l'aventure humaine de cette jeune femme, en mutation perpétuelle.

A l'àge de 18 mois elle est abandonnée à l'Assistance publique à Alger,c'est  un couple  de quinquagénaire qui en 1966, l'adopte , lui colonel à la retraite lui donne une éducation religieuse trés rigoureuse, le couple est issud'un milieu bourgeois

C'est une enfant intelligente qui apprend vite, avide de savoirs et de connaissances, elle obtient son bac avec mention bien et de nombreux prix d'excellence.

big_3_3_6_ans

Albertine Sarrazin

big_6_3_pere_adoptif_1939__58_ans

Le père adoptif d'Albertine

big_2_3_albertine_et_sa_mere_mme_r__55_ans

Albertine et sa mère adoptive

 cependant Albertine se sent mal à l'aise dans cette vie étriquée et morne, elle fait preuve d'agressivité, devient rebelle , indisciplinée.

*(....) j'étais la fille d'un couple vieux, soudain tout m'ennuyait, devenait pàle, j'avais des envies de casser, de battre, le chemin d'être grande s'étirait, infini...alors j'ai commencé à envisager des raccourcis(...)* extrait du roman "la Traversière".

*(....)Je me découvrais, avec bonheur, toutes sortes d'hérédités perverses, car enfin!,j'avais compris ,  ces gens là ne m'avaient pas faite, je ne pourrais -le voudrais je-  jamais appartenir à eux et à leur monde(...)* extrait de la bibliographie.

En fait de raccourci, son père la fait enfermer à la prison de correction  "le Bon Pasteur"....un couvent qui dans les années 50/60 avait pour mission de remettre dans le droit chemin des filles dites "perdues", administré par des religieuses dures et àpres et sans àme,.... les cheveux  des prisonnières étaient rasés, leur poitrine bandée...la femme qu' elles représentaient devait être niée jusqu'à la déshumanisation .

Ces institutions infàmes ont été fermées en 1970. Mais  c'est sans compter sur l'obstination d'Albertine Sarrazin qui y  passe la seconde partie du bac ,par correspondance. Elle sort du Bon Pasteur à sa majorité,elle a  21 ans.

Pendant ces 6 années d'enfermement, son père en profite pour révoquer son adoption et la désavouer.

Seule et démunie, elle se réfugie à Paris accompagnée d'une amie .....son désir de vivre, d'exister est fort....pour subsister, elle se lance dans les petits vols,..... à l'occasion , elle vend son corps puisque c'est tout ce qu'elle possède.

En 1953, suite à un hold up qui tourne mal, elle est arrêtée.....s'ensuit un  procés,.... Albertine Sarrazin, toujours rebelle nargue ses juges disant:

*(...) je n'ai aucun remord, quand j'en aurai, je vous préviendrai(...)*,

il n'en faut pas plus pour déplaire à ses juges ..... des personnages qui ne supportent pas les gens plus intelligents qu'eux! .....

*" c'est vrai, ce que raconte le bavard, nous n'avons jamais eu notre chance, nous n'avons jamais reçu que des coups de flingues répétés, dont les cicatrices n'ont jamais eu le temps de disparaitre"*....dit Albertine lors du procés......Albertine une àme indomptable à l'existence piétinée, sacrifiée.

elle écope de 7 années de prison à  la forteresse de Doullens.

A Doullens, il n'y a qu'un mur  de 10 mètres entre  Albertine et .la liberté .....elle choisit la Liberté....elle saute les 10 mètres, se réceptionne mal.

hqdefaultcitadelle de doullens

Vestiges de la prison de Doullens

1391481376

Le mur de la forteresse de Doullens

L'Astragale brisée, ce petit os du talon ,  qui donnera le titre à son premier roman, ....*"le choc avait dù casser les pierres"*, écrit elle....elle git par terre, le hasard  à parfois le visage du bonheur, c'est un jeune homme Julien Sarrazin, un émietté comme elle ,qui la ramasse, qui la cache, qui la fait soigner et qui l'aime....elle subit plusieurs opérations....leur cavale est longue et bousculée.

La justice n'a de cesse, Albertine est rattrapée en 1958 et doit finir sa peine à Doullens....là, elle étudie la philo, l'Anglais, écrit  des poèmes, débute "Times, journal de prison", elle écrit "l'Astragale" pour Julien dit elle, dont elle est trés amoureuse....elle l'épouse entre deux gendarmes, qu'importe , àpre comme un désert, elle poursuit ses écrits par "la Cavale", ensuite "la Traversière"....

Son style d'écriture est incomparable, fait d'argot, trés critiqué  à l'époque, et de poésie, d'un humour ironique, d'un cinysme cinglant parfois romantique, un style furieusement authentique et rarement trouvé dans des oeuvres littéraires.

*(....) je suis le bic, moi, rien qu'une toute petite pointe de bic, avec des griffes et des dents(...)*...extrait du roman La Cavale.

Ses romans édités aux éditions Pauvert ont un succés immédiat et dépasse l'exagone, on ne compte plus les ventes en unités mais en kgs.

En 1966, Albertine Sarrazin obtient le prix des Quatre Jurys, une sacré revanche vis à vis de cette société aux moeurs ligotés et qui lui fut hostile.

big_12_3_seize_pays_etrangers

big_8_3_avec_les_deux_livres

 C'est aux Matelles, prés de Montpellier  qu'elle va enfin vivre heureuse auprés de Julien, où ils acquièrent un vieux mas qu'ils nomment "l'Oratoire", ils en rêvaient depuis si longtemps!!.....pour la première fois, ils avaient quelque chose à eux, un toit pour être heureux.!

1534445_570_data-art-99177474_800x400pla tanière prés du vigan

"l'Oratoire" aux Matelles

Capture5

AlbertineJulienSarrazin

Le destin s'acharne, Albertine, fragilisée doit subir l'ablation d'un rein...bah!, dit elle à ses amis "une simple formalité".

Son étrange  destin s'achève ce 10 Juillet 1967, elle a 29 ans , elle dort apaisée un bouquet de lavande sauvage aux creux des mains.

------------

Le procés intenté à la clinique par Julien Sarrazin prouve que l'anesthésiste ne possédait pas de diplome, il ne connaissait ni l'àge ni le groupe sanguin d'Albertine, la clinique ne possédait pas d'appareil de réanimation. Cette dernière  a été condamnée à 90.000 frs d'amende  ce qui correspond environ à 100.000 euros aujourd'hui, somme conséquente pour l'époque , le motif évoqué fut l' homicide involontaire.....

C'est à la suite de ce procés que les hopitaux et les cliniques de France, tous les chirurgiens, allaient changer et prendre l'anesthésie au sérieux.

Albertine Sarrazin repose à "l'Oratoire" avec Julien, prés de deux cyprés.

Capture7

 

*"ECRIRE DES TRUCS N'EST RIEN, LE DIFFICILE C'EST DE LES VIVRE"....extrait du roman" La Traversière".

----à bientôt-----

MICJI

 

 

Posté par micji à 13:56 - - Commentaires [6] - Permalien [#]


18-01-18

HENRI DE TOULOUSE LAUTREC ET LE HANDICAP

2114665_HToulouseLautrec

" Quand je pense que je n'aurais jamais été peintre si mes jambes avaient été un peu plus longues" (Toulouse Lautrec)

-----------

 Henri de Toulouse Lautrec est issu d' une vieille famille noble occitane, noblesse campagnarde, provinciale enfermée dans des traditions chimériques.

Sa mère Adèle Tapié de Céleyran épouse, par amour, Alphonse de Toulouse Lautrec qui n'est autre que son cousin. De cette union le petit Henri voit le jour en 1864.

L'enfance du petit Henri est heureuse jusqu'à l'àge de 13 ans, lorsque les mèdecins décèlent en lui une maladie génétique, consenguine qui affecte le déve loppement osseux, "la pycnodisostose", de façon plus compréhensive "le nanisme". Les jambes et les bras restent extraordinairement courts par rapport à un buste normal, le   visage ingrat, une élocution difficile.....

La vie et la carrière de Toulouse Lautrec vont être l'entière conséquence de ce handicap effroyable et qui a fait naitre en lui un besoin d'expression picturale d'une violence extrème.

Passionné de chevaux depuis l'enfance, et suite à deux chutes , il doit abandonner l'équitation, un terrible renoncement. Cependant, doué pour le dessin , il surmonte ce déchirement et se met à peindre sa passion des chevaux.

Henri_de_Toulouse-Lautrec_020

Mais son ami d'enfance, le peintre René Princeteau, connu alors,  n'apprécie pas son coup de crayon et le lui dit, "votre peinture n'est pas mal mais votre dessin est tout bonnement atroce",..... nous sommes en 1882.

Lautrec se tourne vers les beaux Arts et se lie avec les impressionnistes, il admire Manet dont on ressent l'influence dans divers tableaux, il réalise le portrait de Van Gogh.

Toulouse_LAUTREC,_Henri_-_Portrait_de_Suzanne_Valadon_(Madame_Suzanne_Valadon,_artiste_peintre)_-_Google_Art_Project

Portrait de Suzanne Valadon, elle fut le  seul amour de Lautrec.

peintures--2155765-100-1632-9c937_big la rousse pastel sec

"la toilette"

Lautrec abandonne l'impressionnisme pour se tourner vers l'expressionnisme, avec Gauguin, Cézanne, Munch.....ce genre pictural représente pour lui l'expression de l'intériorité de la conscience, style véhément fondé sur les déformations volontaires de la nature, inquiétude angoisse.....il se rapproche ainsi de sa recherche, d'ailleurs il dit ,

" je ne suis d'aucune école, je travaille dans mon coin".

Lautrec choisit sa propre technique, se libérant de l'académisme, d'une fausse morale,.... il cherche ses thèmes dans des scènes populaires, dans le quotidien réalité.

Il s'installe à Montmartre en 1884, les cabarets, les maisons closes, les bals vont le happer dans un tourbillon frénétique.Lautrec boit beaucoup, Lautrec peint beaucoup, notamment des prostitués qu'il considère comme des modèles idéaux,  nues ou à demi nues , leurs mouvements, leurs expressions restent vrais dit il.......

.Lautrec va au bordel par nécessité, atteint de "priaprisme", maladie invalidente et douloureuse, il trouve là, affection véritable, chaleur humaine, compréhension, sans idée de voyeurisme.

Henri_de_Toulouse-Lautrec_005bal au moulin rouge

Henri_de_Toulouse-Lautrec_012

Henri_de_Toulouse-Lautrec_001

Au delà de sa souffrance morale Lautrec regarde, Lautrec observe, Lautrec travaille, Lautrec persèvère....il sent en lui cette misère qui s'exprime sous ses pinceaux,

"Les réjouissances des pauvres sont pires que leurs misères" (Lautrec)

Lautrec se fait un nom dans les milieux artistiques, .....en 1890 il innove une technique nouvelle dont il fera un Art," la lithographie", un Art de l'image publicitaire qui prend de l'impulsion grace à l'avancée technique de l'impression et de la couleur, et un meilleur emplacement des panneaux publicitaires.

Ses affiches sont mondialement connues et appréciées

5668885713cbf_370188b

Lautrec_ambassadeurs,_aristide_bruant_(poster)_1892

Lautrec_babylone_d'allemagne_(poster_for_'the_german_babylon')_1894

Lautrec_la_troupe_de_mlle_eglantine_(poster)_1895-6

Toulouse Lautrec se réfugie de plus en plus dans la débauche, l'alcool, l'absinthe. Souffrant de plusieurs attaques nerveuses qui le paralysent progressivement, il est enfermé en maison de santé en 1899.  Il s'éteint le 9 Sept 1901, il a 37 ans.  Son oeuvre est immense.

---------

Aujourd'hui,si  son nom est au panthéon, dans son temps il était loin de faire l'unanimité, souvent diffamé, calomnié, rejeté, un journaliste cependant écrit: "un qui a un nom de Dieu de culot, mille pelochons c'est Lautrec...ni son dessin, ni sa couleur ne font de simagrés....y en a pas deux comme lui pour piger la trombine des capitalos gogos attablés avec des fillasses à la coule qui leur lèche le museau....c'est épatant de toupet ,de volonté, de rosserie et ça bouche un coin aux gourdiflots qui voudraient becqueter que de la pàte à guimauve..."

3295242993

-----------

encore cet article dans "le journal de Paris:"il eut tout loisir de se consacrer à l'observation du monde. Ce qu'il vit n'est pas trés flatteur pour la fin de siècle dont il fut le peintre authentique......il se contenta de regarder et contrairement à bien d'autres, il ne vit pas ce que nous semblons être mais ce que nous  sommes.!"

-----------

L'histoire cruelle de Toulouse Lautrec nous renvoie à celle de la marginalité, de l'exclusion, car pour s'imposer et vivre ses différences, oublier son infirmité, son désespoir caché, il faut bousculer les idées reçues,ce fut le véritable combat de Lautrec, un homme d'humour qui  dit:" je boirai du lait quand les vaches brouteront le raisin",

........l'identité et l'image de soi se construisent dans le dépassement de soi.......

Si un jour vous passez dans cette belle Occitanie, faites un détour à Albi (tarn), visiter le Musée TOULOUSE LECLERC.

                          ------à bientôt------

                                                MICJI

Posté par micji à 11:32 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

11-01-18

PORTRAIT DE GRAND MERE

La petite mémé.......

 

3_-RENOIR-La-lettrice

 

 

Elle s'avancait , incertaine,  porcelaine craquelée, tellement fragile, si fragile qu'on aurait pu la briser...la petite mémé.....Ses cheveux relevés en un lourd chignon la faisait ressembler à une madone espagnole dont le visage s'éternise dans un sourire.

Un brouillard d'azur voilait ses yeux, elle distinguait mal, la petite mémé.....alors de ses mains diaphanes, elle tatonnait les cheveux ,les visages de ses arrières, arrières tout petits.

-NiÑa,tu t'es mal coiffée aujourd'hui...

-NiÑa, tu as maigrie....est ce qu'elle mange cette enfant...

Puis, elle atteignait, la jambe balbutiante, le fauteuil usé dans l'embrasure de la fenêtre.

Au delà de la vitre, le monde était à ses pieds, le soleil musardait sur le gazon, le cerisier centenaire,  chuchotait à son oreille des mots qu'elle seule pouvait entendre , ..... tous ces instants de vie si proches et si lointains....

Ce que j'aimais particulièrement, c'était le rituel du coucher....

Le geste gracieux elle ôtait les grandes épingles qui retenaient son chignon, ses longs cheveux de neige se déployaient ondulants sur ses épaules, d'un  mouvement affectueux, elle les ramenait sur le coté du visage , les faisant ruisseler sur sa poitrine. Au creux de sa main, elle versait un peu d'eau de cologne, puis lissait et relissait sans cesse cette chevelure aux accents boisés,  avec la lenteur et la majesté de ce qui va finir un jour.

Elle n'était jamais allé chez le coiffeur, la petite mémé, ses cheveux étaient sa seule coquetterie.

Chose étonnante, elle récupérait soigneusement les cheveux tombés sur ses genoux, elle les malaxait en une boule qu'elle mélangeait à la boule confectionnée les jours précédents. Cette boule devrait servir de support lors de la réalisation du chignon du lendemain. Une coutume héritée de ses ancêtres.

Une lourde tresse soyeuse apparaissait alors, cascade d'argent et de lumiére....le ruban  de tissu qui la retenait caressait négligemment sa poitrine.

Ainsi, elle regagnait son alcôve, claudiquante, charmante...son sourire malicieux disait " je vous ai bien étonné encore aujourd'hui!"

Je ne peux oublier cette femme qui m'a offert ce tableau d'une intimité à l'ancienne, cette femme aux rides éblouissantes qui ne cessa de naitre durant prés d'un siècle et que j'appelais "la petite mémé", .........elle .était ma grand mère...

P1090887

                                        MICJI

 

Posté par micji à 18:08 - - Commentaires [23] - Permalien [#]

06-01-18

L'ILE D'OLERON" LA LUMINEUSE"

 

corinne-serve-aquitaine-oleron-mer-phare-plage-cabane-017

Il est, encore, des iles sauvages , authentiques, au paysages subtils, où les senteurs, les saveurs se mêlent par milliers.....je veux parler de l'ile d'Oléron.

Oléron est une ile de l'Océan Atlantique en Charente Maritime, la plus grande des iles Française aprés la Corse, la plus méridionale aussi, au climat doux et ensoleillé, ce  qui lui a valu son appellation "d' ile lumineuse". Ce climat exceptionnel est dù au Gulf Stream qui , musant par là,  réchauffe la mer qui enserre l'ile, c'est ainsi que trés  tôt au printemps fleurissent mimosas, lauriers roses, trémières, palmiers.......kaléidoscope d'arômes et de couleurs!.

Ses paysages si attrayants restent cependant  fragiles, en équilibre précaire, menacés par leur propre attractivité. Depuis Avril 2011, Oléron est proclamé site classé.

L'Ile d'OLéron est d'un charme fou....comment ne pas être séduit par ses immenses plages de sables  fins,  à l'infini...ses nombreux petits villages aux maisons basses qui semblent chuchoter sous le soleil...les routes calmes et serpentines le long des marais ,sur lesquelles s'égrènent des promeneurs à vélo....ses vastes forêts aux senteurs des pinèdes, à travers lesquelles, les pas mènent immanquablement aux dunes de l'océan......ses petits ports colorés où les chaluts chargés se pressent de rentrer pour la criée.....que dire des cabanes de pêcheurs aux couleurs ensoleillées, le long des canaux, elles sont la fierté d'Oléron.....son phare au nord de l'Ile, le phare de Chassiron, gardien depuis des millénaires  des dangers et des naufrages venus de la mer.sur cette côte dure et sauvage....et bien d'autres secrets......

Oléron est un tour du monde  plein de richesses qu'il faut découvrir avec patience, avec amour, avec humour parfois, les yeux au bord du rêve.

Voici un tour d'horizon de ce précieux caillou,  jalousement  protégé par ses habitants.

P1070210

Du haut de la dune

seulie-aeres-2_2

1008x646_illustration-plage-ile-oleron

La Grand Plage

Capturecactus

Sur la dune, les cactus en fleur 

Dune_à_Boyardville

P1070105

 

11728920_981569018576416_5646476045686077132_o5

Chemins cyclables le long des marais

P1070193

Ecole de voile

Photo 022

Petit Port de Saint Trojan

Captureport2

"La Cotinière", unique port de pêche, ou des centaines de chalutiers rentrent chaque jour..

P1070178

Exposition artistique surprenante.....en arrière plan, le pont d'Oléron.

 

redim-p7050073jpg_1215529770

redim-p7050069jpg_1215529547

Maisons de village....roses trémières.

Capturereflet

P1070189

Capture11

Promenades en barque....petit resto, sur l'eau, sympa avec huitres de Marennes, , moules de Bouchot, fruits de mer, poissons à profusion dont le "céteau",si  particulier à Oléron.

Photo 029

Capture5

Capture1

Capture3

Capture23

cabanes-chc3a2teau-dolc3a9ron

55cb63e26a8e3_camping-ile-d-oleron

cabanes d'ostréiculteurs

82266494_o

Photo 0111

Marés salants

Photo 0931

toutes-les-saveurs-de-lile-doleron

Pas de galeries marchande à Oléron!!!

82266281_o

Beaucoup d'humour...  

photo-635028649278413154-1la citadelle

Restons sérieux ......"La Citadelle" de la ville du Chateau d'Oléron, elle fut construite sous Louis XIII en 1630. Vestige de grandes batailles, elle acceuille aujourd'hui des expositions, des manifestations culturelles.

Capture6

La Citadelle fut restaurée par Vauban.

photo-634879978913946332-266

Le phare de Chassiron a la pointe nord de l'ile.

Pierre Loti, écrivain Français, est inhumé à  l'ile d'Oléron, il aimait la nommer '"l'Ile aux parfums".

      

                                                   ----a bientôt---

                                                                MICJI

 

 

 

 

Posté par micji à 09:52 - - Commentaires [25] - Permalien [#]

27-12-17

DANSE FOLKLO OCCITANE: LE RONDO

                                                                                                             

dsc_0176

 

Le rondeau ou rondo fut crée au XIII siècle.

C'était une pièce musicale courte destinée au chant ou à la danse.Le rondo est devenu un type musical bien particulier ou alterne refrains et couplets. Il  a beaucoup été utilisé par des compositeurs baroques comme Lully et Rameau.

Mozart, Hayden, Chopin, Mendelshon libèreront le rondo de son carcan pour en faire des morceaux de pure virtuosité.

Au niveau danse et musique folklorique, le rondo est typique de l'Occitanie.Il existe de nombreuses variantes  locales du Rondo

dsc_0311

dsc03859le rondo aveyron

dsc_0246bis

fricassee21

dsc_0215

 

Voici l'histoire de la danse rondo de Yan Petit, histoire du XVIII sous  Louis XIV.

A l'origine c'est un chirurgien de Villefranche de Rouergue dans l'Aveyron Jean Petit , qui est chef de file de la revolte des croquants du bas Rouergue.

Trahi par les notables de la ville , Jean Petit fut condamné par le parlement de Toulouse à être exécuté vif sur la place publique.De là probablement "la chanson qui danse" de Jean Petit.

Il danse avec les différentes parties de son corps, à chaque couplet une nouvelle partie du corps est ajoutée, les précédents couplets étant repris( souvenez vous la chanson "Alouette")

Les danseurs se tiennent par la main et forment une ronde , puis se séparent et frappent successivement le sol avec la partie du corps énuméré.

Le Rondo est une danse  sportive , vive et spectaculaire.  

p1120213-b

p1120220-b

p1120224-bquadrille

quadrilletoulousain-5eme-figure-1-folkolor-2016-michel-renard-e1482254510997

CI cessous un rondo du XVIIIè du compositeur J.PH Rameau

 

 

                                                                                                                                  ---à bientôt-------

                                                                                                                                                  MICJI

Posté par micji à 14:33 - - Commentaires [8] - Permalien [#]


14-12-17

GEORGES SAND......UN AUTRE VISAGE

                                                                                                      

sans-titre

Femme de lettre , libre, auteur d'une oeuvre monumentale, variée.....romans, essais, nouvelles, pièces de théatre.... féministe avant l'heure, républicaine et socialiste....écrivain engagé, journaliste politique, elle représente une figure importante du monde littéraire du XIXè siècle,  trop souvent  qualifiée dans les livres d'histoire, d'écrivain  pour enfants.

En fait, sa vraie signature est celle de son combat pour l'indépendance et l'émancipation de la femme, des pauvres et des exclus.

JE VOUS PARLE DE GEORGES SAND

Georges Sand , née Amandine Aurore Lucile Dupin en 1804 est à elle seule une synthèse de contradictions sociales, politiques et économiques de son époque. Georges Sand est confrontée trés tot à une forme de discrimination sociale, en effet au décés de son père, issu de haut rang, elle est trés vite séparée de sa mère de condition modeste, par sa grand mère Marie Aurore Dupin, descendante du roi de Pologne, cette dernière juge que sa mère est indigne de l'éduquer,,,,,la petite Aurore a seulement 4 ans.

Georges Sand dit plus tard: " on est pas seulement l'enfant de son père, on est aussi celui de sa mère et je tiens du peuple par le sang"

George_Sand_par_Alfred_de_Musset_(40)

A l'age de 18 ans, elle épouse le Baron Casimir Dudevant,dont elle a 2 enfants, déjà éprise d'indépendance elle supporte mal la rigueur de la condition de femme dans le mariage, elle constate les injustices et les servitudes de sa condition, rigueurs du code Napoléonien  qui privent les femmes de tous leurs droits, les considérant mineures au même titre que les criminels, les débiles mentaux .....je qualifie ce code napoleonien de

"charia catholique du patriarcat".

G.Sand se sépare de Mr Dudevant en 1830, séparation de corps, le divorce n'est légalisé qu'en 1838.

Capturenapoleon

Elle habite alors un petit logement qu'elle partage avec Jules Sandeau, son amant du moment,  dans un but surtout alimentaire, sa pension étant insuffisante... , ils se lancent dans des écrits, des essais, des critiques littéraires a 4 mains pour un journal, notamment dans la revue des Deux Monde, avec un premier roman" Rose et Blanche",..... nous sommes en 1891.Elle prend alors le nom de Georges Sand inspiré de celui de son amant.

Reconnue rapidement par ses pairs, sa carrière est fulgurante, on lit bientôt dans la revue des Deux Mondes, Sand" La Reine de notre Monde"....

.Avec Colette, elle est la première femme indépendante  à vivre de son travail. Le "Charlie" de l'époque ne s'est pas privé de la croquer.!

caricature2-george-sand

Sand, choque ses contemporains,... Sand ,viole les lois de la bienséance en s'habillant comme un homme, cigarette au bec.....cela s'explique, d'une part, vu qu'elle est toujours financièrement trés juste, le costume d'homme lui permet de faire des économies car les robes de ces dames coutent trés chers, il faut en changer souvent du fait qu'elles trainent au sol et sont vite salies...la cigarette au bec... ainsi vêtue  elle peut beaucoup plus facilement s'introduire dans les milieux masculins  interdits, observer ainsi le sociétal des hommes. A ce propos elle dit:

"Soyez rassuré, je n'ambitionne pas la dignité de l'homme, elle me parait trop risible pour être préférée de beaucoup à la servilité de la femme. je prétends posséder aujourd'hui et à jamais la superbe et entière indépendance dont vous seuls croyez avoir le droit de jouir...je ne souffrirai pas qu'un amour quelconque y apporte la moindre entrave", Sand ne sera jamais asservie et croyez moi en 1825, c'est bien difficile, sa vie sera un combat houleux et douloureux.

"La vie est une longue blessure qui s'endort rarement et ne se guérit jamais." dit elle.

En 1827, Sand participe a une campagne qui veut bousculer l'oligarchie bourgeoise....elle, qui jusque là est Bonapartiste, elle  est confrontée à sa conscience et se déclare Républicaine dans l'àme en constatant les abus faits au peuple....ses oeuvres en témoignent telles "Le compagnon du Tour de Trance en 1840", "Consuelo en 1842".

George_Sand_par_Mathilde_Odier_(05)

Elle soutient  la révolution populaire de Février/ Mars en 1848, qui aboutit à la chute de Philippe 1er et à la proclamation de la 2ème République avec Lamartine.

Sand fait une analyse des défis de  l'ideologie révolutionnaire et dit:" le socialisme n'est encore qu'une tendance qui a besoin de temps pour se dégager du chaos des projets, des idées vrais et fausses qui s'agitent dans les esprits."

Au contact des grands démocrates, Pierre Leroux, Barbès, Lamennais, elle comprend que l'émancipation du peuple commence par l'éducation, dans ce but, elle fait éditer ses oeuvres dans les éditions de 4 sous , ancêtres de nos livres de poche. Toujours dans ce même but , elle fonde le journal " La Cause du Peuple" qui permet à tout ce peuple oublié telle la paysannerie, le petit peuple ,d'être informé.

0721734001478088410

"La cause du Peuple" tombe rapidement dans l'oubli, il est rediffusé bien plus tard., on peut y lire les grandes décisions de la 2ème République avec abolition de l'esclavage, droit au travail et à la rémunération, abolition de la peine de mort, le suffrage universel.

Georges Sand ne serait pas Georges Sand si je n' évoquais ce défi étonnant et stupéfiant qu'elle adresse à son siècle par une vie sentimentale intense et le nombre infini de ses amants dont les plus connus: Jules Sandeau,Musset, Chopin, Michel de Bourges, Alexandre Manceau......elle revendique le droit des femmes à l'amour, à la passion  dans un monde d'oppression féminine. C'est tout simplement ahurissant.

maison-de-george-sand

Chez G.Sand, le piano de Chopin.

A la fin de sa vie, G. Sand ne croit plus aux vertus de la violence et refuse la dictature de l'Idéal. Elle s'oppose à la commune de Paris. Je cite:

"On ne doit jamais imposer les convictions par la violence, car ce qui nait de la violence est condamné à mourrir de mort violente.."

" ...je hais le sang répandu, maudissez tous ceux qui creusent les charniers.La vie n'en sort pas.Apprenons à être révolutionnaires obstinés et patients, jamais terroristes.....

"....une république qui commence à tuer ses prolétaires,voilà une étrange solution aux problèmes de la misère...

Ces mots sonnent une étrange vérité.....ses points de vue sont partagés par Zola, contredits par Victor Hugo.....sa lutte féministe est une constante de son oeuvre, on se souvient de "la marre au diable en 1842", "la petite Fadette en 1853",  Sand se borne à l'égalité sur le plan civil. Mais le  mouvement est lancé avec Flora Tristan, Louise Michel.....et bien d'autres ....

9782343129631r

Laissant derrière elle une oeuvre considérable dans la lignée des grands auteurs Français, elle décède au chateau de Nohant en 1876, sereine.

Victor Hugo déclare: "JE PLEURE UNE MORTE, JE SALUE UNE IMMORTELLE.

George_Sand_(1804-1876)_signature_1857

-----a bientôt-------

                                       MICJI

 

 

Posté par micji à 09:55 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

09-12-17

LASCAUX....UN VOYAGE MYSTERIEUX.

 

130859_une-photo-de-la-grotte-de-lascaux-le-25-juillet-2008 (2)

Nombre de grandes découvertes sont le fait du hasard.Celle que je vous raconte ici est un hasard merveilleux.

En l'année 1940, quatre adolescents se promènent sur la colline formée de roches calcaires, LASCAUX, au coeur de la vallée de la Vézère, dans ce beau département de France, la Dordogne.

Chemin faisant, un trou dans le rocher attire leur attention, éclairés d'une lanterne, curieux, ils pénètrent à l'intérieur. Ils sont d'abord trés sceptiques croyant voir des dessins d'enfants, ils s'enfoncent plus loin...la grotte n'est pas grande, 250 mètres, et ils réalisent qu'ils se trouvent devant de merveilleuses peintures laissées il y a 17000 ans par nos arrières arrières, l'homme de CRO

lascaux_ii_taureau_trident

MAGNON, un des premiers artiste de l'humanité.

Les voici, bouleversés et admiratifs devant ces oeuvres d'une grande beauté esthétique, trés abouties, avec une maitrise extraordinaire de la perspective...remarquez comme le trait est sùr, la crinière légère......nous avons l'air piètre avec nos lunettes 3D, Cro Magnon savait déjà créer la 3D!!

Pour peindre, ils utilisent un savoir faire étonnant. Sur les surfaces irrégulières ils manient le soufflet, sur l'argile ils utilisent les doigts, parfois ils combinent toutes ces techniques pour magnifier l'expression. Les couleurs  sont uniquement des bauxites pilées pour le jaune et le blanc, du charbon pour le noir

 

sortie TAG, vall+®e de la V+®z+¿re (14)

 

 

Vous remarquerez que la flore, le végétal, les reliefs sont absents des parois de la grotte comme c'est souvent le cas dans l'art paléolithique. On ne retrouve pas non plus de restes osseux, ni d'outils, la fréquentation de la grotte est uniquement liée à des oeuvres pariétales, dont 600 animaux, 500 signes et 1 seul homme...ne vous attendez pas à voir Clint Eastwood sur un cheval de Prewalski...non, c'est un homme avec une tête d'oiseau, un sexe masculin, et seulement 4 doigts....un grand mystère cet homme là!....quoique...., Michel Jouvet, spécialiste du sommeil, suppose que ce personnage est en train de rêver car c'est durant le sommeil paradoxal que surviennent les érections involontaires.On peut penser qu'il rêve d'une partie de chasse ce qui expliquerait l'oiseau, le bison, le rhinoceros..

birdman

Lascaux possède encore bien des mystères non élucidés à ce jour.

Pourquoi nos ancêtres représentent t'ils des taureaux et des chevaux côte à côte?

lascaux-axial-gallery-3

02_04_00_09

18256b0a5b0482bb9f660f0b14bb4ea4

bb7af3adba6845abc351545ceb850873

cave-paintings_3taureau au trident

lascaux_ii_taureau_trident

Lascaux_html_5aee9422

Que signifient tous ces signes, ily en a 500, points, croix, carrés....serait ce des signatures?, des invocations?..... 

Et si ce lieu est un sanctuaire, un temple, un endroit chamanique??au quel cas pourquoi représentent t'ils  seulement des animaux qui ne font pas partie de leur consommation sauf un seul, le renne, pourquoi pas des oiseaux? des poissons?

Tous ces mystères nous entrainent dans des hypotèses à l'infini!

Ils avaient bien du talent nos arrières arrières, il y a 17000 ans...savez vous que nous leur ressemblons?......mais si! mais si!... la morphologie n'a pas changé depuis cette époque là!... nous sommes tous des CROMAGNONS avec quelques ADN probables de l'homme de Neanderthal  

02_02_00_09

 

 

En 1963, on s'aperçoit que les algues vertes apportées par les chaussures des visiteurs dégradent les parois.Elle est donc fermée jusqu'en 1983 où "Lascaux 2"  prend le relai ,parfaite reproduction de "Lascaux 1 "et pour le bonheur de tous.

J'espère, vous ne verrez pas les grottes comme de simples dessins comme ces quatre adolescents un jour en 1940 , mais bien comme des témoins d'un passé ,pas si lointain aprés tout, riche en histoire d'une civilisation, la nôtre. 

Si vous êtes curieux, vous pouvez consulter l'album "Lascaux",où vous découvrirez toutes les fresques

étonnantes concernant la grotte.

                                           

                                                                                              

                                                                                                                         

02_01_00

-------à bientôt----

 

 

 

 

Posté par micji à 17:38 - - Commentaires [17] - Permalien [#]

27-11-17

MAXIME ROUMAGNAC.....poète des enfants

 

201004061936

MAXIME ROUMAGNAC, auteur, conteur, chroniqueur Rouergat est un homme libre, libre d'esprit , libre de mots. La nature, dans ce beau pays de Najac est son berceau, c'est là qu'il puise son inspiration et fait gambader les mots au gré du vent.

C'est encore et toujours un enfant Maxime de Roumagnac, ses contes dédiés aux plus jeunes en sont l' éblouissante réalité, d'ailleurs il n'a que 70 ans passé...

Enseignant  à la retraite, suite à une vie bien remplie,  il a choisit de prendre du recul par rapport au monde qui nous entoure....il vit  actuellement dans une maison au fond du bois, dans un confort..... oh! juste ce qui est nécessaire à la vie.......sa plume court sur un papier d'écolier, la bougie dansante fait valser les mots, et donne naissance à des poèmes courts, des haikus autoédités.

P1120888

 

Avec cette fraicheur du langage qui lui est propre, il ouvre les portes de l'imaginaire et fait briller les yeux des plus jeunes, au gré du vent, au gré de ses inspirations......cela peut être un chat....une fleur....un lapin.....une feuille.....un oiseau.....

P1120894

N'allez surtout pas croire que MAXIME ROUMAGNAC  s' est coupé du monde et vit comme un marginal...pas du tout ,......on le rencontre souvent dans les salons de livres, les festivals de BD, sur les marchés de Noèl,  il anime et initie la poésie dans les écoles....

Voyez vous, si vous courez trés loin dans l'espoir de trouver un monde meilleur, vous ne le trouverez pas, car ce monde, c'est celui que vous vous êtes construit, là tout prés.....Maxime  de Roumagnac sait cela au pays de Najac.

 

P1130820

P1130824

La terre ne doit pas tomber par terre!.....une immense réflexion....

P1130817

Une étonnante fraicheur se dégage à la lecture de ces mini poèmes. Cette fraicheur réveille l'àme et fait percevoir la réalité autrement....brève....fugace....instant d'éternité.

Le mini poème ou le haiku sont un format qui permet d'échapper à la sursaturation du "trop', "du grand",de "l'hyper grand" que notre monde nous impose par l'édition de textes ininterrompus et incompréhensibles, par des commentaires permanents, blablabla acharné......les bateaux, les avions, les voitures, tout , toujours plus grand.......et, soudain c'est la rencontre du "tout petit", "du plus que petit", qui en 3 mots parlent de la fleur, de l'oiseau,, du chat, du petit pois......ce "tout petit" qui exalte la réalité du monde, ce tout petit plein d'essentiel......

Quel apaisement de l'esprit!

Je cite le grand Victor Hugo qui dit: "je vous écris une longue lettre parce que je n'ai pas le temps d'en écrire une courte".....faisant ainsi comprendre de la difficulté de savoir faire "tout petit".

Cette vidéo  illustre quelques mini  poèmes de Maxime de  Roumagnac ......... 

 

                                                                                                                                  ------à bientôt.....

                                                                                                                            MICJI

Posté par micji à 17:45 - - Commentaires [17] - Permalien [#]

07-11-17

JEAN LURCAT OU RENAISSANCE DE LA TAPISSERIE

                                                                                            

IMG_1774

Sur ce petit chemin, mes pas me mènent du côté de St Céré , petite ville dans le département du Lot, sur un promontoire, non loin, j'aperçois les Tours St Laurent, une vague de souvenir m'envahit. Souvenir de mon père qui évoquait souvent , avec admiration Jean Lurçat (1892/1966 )  qui avait fait de ce chateau son port d'attache. Mon père l'avait connu certainement en d'autres périodes...... . Jean Lurçat trés investi dans la gauche communiste est une figure de la résistance , il avait une part active dans ce département du Lot, en Midi Pyrénées.

Je vous livre une anecdote véridique de Jean Lurçat lorsqu'il découvrit les tours de St Laurent:

"....nom de Dieu, je veux crever si un jour ce n'est pas à moi...."

....quatre mois aprés elles lui appartenaient. Dans ce nid d'aigle, Lurçat ne pouvait pas mieux exprimer son côté aristocrate-terrien!

Jean Lurçat à toujours eu du goùt pour la tapisserie et il décide de s'y consacrer. Il est connu pour être un acteur majeur du mouvement de "la renaissance de la tapisserie" d'aprés guerre. Il débute en reprenant les techniques médiévales du tissage, c'est sa mère qui exécute les premières tapisseries au point de canevas, il se dit "commis voyageur de la tapisserie", c'est vrai qu'il voyage beaucoup.

A_Lurçat_Jean

lurcat-76-la

                                                                                         Jean Lurçat réalise ses premières oeuvres sur métier en 1933, dont à Aubusson "l'Orage" et aux Gobelins "les illusions d'Icare".. En 1937, Lurçat révolutionne le tissage au niveau technique, il crée le carton à couleurs non peintes mais numérotées et limitées en nombre ( moins de couleurs), ce qui va entrainer un temps d'exécution réduit, le travail du licier devient essentiellement mécanique, l'exécutant se réfère aux n° indiqués sur le carton pour réaliser son tissage, véritable révolution qui permet davantage de créations.Sur la photo de gauche, Lurçat numérote le carton.

Jean Lurçat  appartient à la génération des grands cubistes, tels Picasso, Braque, il cotoie les grands poètes tels Apollinaire, Aragon, Eluard.....symboliste, il est influencé avec un gout de l'insolite, du merveilleux.Ses tapisseries sont souvent tissées de quelques vers poètiques., je fais référence à la tapisserie "Liberté" réalisée en 1943, clandestinement à Aubusson et qui est lourde de sens, on peut y lire des extraits du poème de Paul Eluard.

                                                                                                  

ob_57e38b_liberte-de-lurcat-eluard

.......pour te connaitre/....pour te nommer/....liberté

Issus de la même génération, Lurçat et Eluard sont deux poètes engagés politiquement. La paix et la liberté sont au coeur de leurs oeuvres.

Au sujet de l'emblème que représente un coq au dessus du soleil, Lurçat écrit" j'ai toujours été séduit par la virilité et la vie qui se dégage de cet animal qui a l'ambition en réveillant les humains de faire lever le soleil, le coq annonce le jour....et le jour n'est ce pas suffisant pour enthousiasmer un peintre?....jour....vie...action.... (J.Lurçat Fév 1956)"

le jardin d'eluard

tapisserie "le jardin d'Eluard", en l'honneur de son ami qu'était Paul Eluard.

A cette même période (1938), Lurçat est missioné à Aubusson pour revitaliser l'art de la tapisserie, sa rencontre percutante et révélatrice avec la tenture " l'Apocalypse d'Angers" va le conforter dans son projet de simplification technique de la tapisserie et qu'il a mis au point en 1937.

ainsi, lorsque le chanoine J Devemy lui commande une grande tapisserie sur le thème "du bien et du mal" pour l'église d'Assy en Haute Savoie, il entreprend à Aubusson une tenture gigantesque , colossale " le Chant du Monde" en 10 panneaux ,sur 80 mètres de long....elle illustre les angoisses et les espérances de l'homme à l'ère atomique; la poésie étant la réponse ultime à ces agressions.

"le Chant du Monde" est la réplique moderne de "l'Apocalypse d'Angers", douleur et douceur mêlés, table des matières d'une existence.....

la grande menace

"La Grande menace" 1957, ce tableau représente la menace de la bombe nucléaire que détiennent Américains et Soviétiques.

Lurcat03 le grand charnier 1959

"Le grand charnier 1959", horreur des tranchées de la première guerre mondiale.

l'homme en gloir dans la paix

"lHomme en gloire dans la paix 1958". La renaissance possible de l'Homme.

l'eau et le feu1958

" l'eau et le feu 1958", l'Homme en gloire dans la paix.

champagne

" Champagne 1959", joie de l'aprés guerre,effervescence, ivresse.

la poésie1961

"la poésie" 1961", les signes du zodiaque rappelle les éléments , eau,terre, air, feu.

l'espoir 1954

"Ornamentos Sagrados 1966", cette pièce fut achevée aprés son décés le 6 janvier 1966.

Ardent défenseur de la tapisserie, Lurçat est consacré le 13 Février 1964 par son election à l'Académie des beaux arts en tant que peintre cartonnier.

Lurçat a su redonner à la tapisserie toute sa gloire, entrainant avec lui une génération d'artistes.

Il fut retrouvé 1000 cartons de tapisseries, 600 peintures, 300 gouaches, 70 planches, gravures, lithographies, dessins de céramiques.

"le Chant du Monde" est une pure merveille chargée de symboles, ces créations se trouvent en l'église d'Assy, Haute Savoie.  

 

 Toutes les photos de"Lurçat" par Gerard Bloncourt......

                                                                                                                                 -----A bientôt.....

                                                                                                                                                     MICJI

Posté par micji à 15:58 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

30-10-17

LE LAC DU BOURGET ET LE ROMANTISME

le_lac_du_bourget_qui_insipra_lamartine_en_18117

Aix les Bains est une petite  ville thermale, au charme désuet, dans le département de la Savoie.

En son sein, dans un écran de roches majestueuses, dans des eaux cristallines, se love le plus grand lac d'eau douce de France,

LE LAC DU BOURGET

lac_du_bourge1t

Lac6Bourget-arc-en-ciel1

IMG_4993-bis!

Devant son immensité, c'est une véritable petite mer qui s'offre au regard (18kms/3,5kms)....les montagnes éternelles, l'entourent avec douceur, lui offrant une protection maternelle.....on peut voir côté Ouest , le Sud du Jura avec la Dent du chat (1390mts) , appelée ainsi à cause de sa ressemblance avec une dent de chat, côté Aix s'allongent paresseusement les roches du Revard (1538mts) , le massif des Bauges.....

slider_accueil_p3_l960_h3481

La dent du chat, en face Aix les Bains

aix0160bis_creditOTAIXLESBAINS_G_Lansard1

maxresdefault12

Les monts du Revard les Bauges

Il arrive que le vent du Nord se met à souffler jusqu'a parfois 100kms/hrs, le lac se met alors en furie, des gerbes d'eau se soulèvent en rafales et balaient sa surface....spectacle étrange, magnifique.....gare, gare, aux frêles embarcations des pêcheurs aventurés, en quelques secondes ils s'écraseraient sur les falaise redoutables de la côte Ouest, dite côte sauvage.

La Cote Sauvage longe le lac , en face  de la ville d'Aix, les montagnes de la dent du chat y plongent directement jusqu'a 150mts de profondeur...

Le long de cette côte,on découvre  une grotte devenu un pèlerinage, car c'est là que Lamartine venait avec Elvire son amante, vivre ses instants d'amour, hors du monde, hors du temps

maxresdefault123

La montagne plonge directement dans l'eau

109716059_o1

2074911743_3d2926306d_b1

grotte_bourdeau1

le%20Lac%20de%20Lamartine%2011

La grotte Bourdeau devenu la grotte Lamartine

Le lac du Bourget, vous le constatez emmène à la rêverie, au romantisme....cependant il cache une histoire tragique qui, pour toujours ,l'a immortalisé....

IL Y A 200 ANS....

Lamartine, jeune poète, est envoyé a Aix les Bains sur prescription médicale....jeune homme fragile, d'une grande sensibilité souffre de "Spleen", une forme de dépression, qui annonce "le mal du siècle".

Un jour, errant, rêvant, en barque sur le lac, il découvre l'Abbaye de Haute Combe, Abbaye du XIIè siècle (1139),en ruine depuis la Révolution.....il aperçoit alors une femme en situation périlleuse, en train de se noyer....il vole a son secours et la sauve...

4-15495721

ABBAYE de Haute Combe, restaurée aujourd'hui

De cette rencontre nait une passion fulgurante....une passion impossible , car Elvire ,comme il la nomme , est mariée et atteinte d'une grave maladie, elle décède quelques mois plus tard laissant son amant dans une grande douleur.

Lamartine revient l'année suivante retrouver le lieu qui lui est cher, prés du lac, témoin de ses amours:

"O lac! l'année à peine fini sa carrière,

Et prés des flots chéris qu'elle devait revoir,

Regarde! je viens seul m'asseoir sur cette pierre

Ou tu la vis s'asseoir."

Inspiré, Alphonse de Lamartine,écrit le receuil "LES MEDITATIONS" (1820), ce receuil de 24 poèmes est une sorte de journal intime des expériences vécues  ces années là , par le poète...le succés fut immense en particulier dans les milieux catholiques

.Ce receuil est LE MANIFESTE DU ROMANTISME FRANCAIS.

"LE LAC" reste le poème le plus célèbre,..... Victor Hugo et Musset sont séduits par sa musicalité et la richesse de ses poèmes, modernes pour l'époque. Avec du lyrisme on y trouve 2 thèmes chers  au romantisme:

1- La fuite du temps,Lamartine demande au lac de pérenniser ses instants d'amour passés

"O temps, suspends ton vol! et vous, heures propices

suspendez votre cours!

Laissez nous savourer les rapides délices

des plus beaux de nos jours!"

lac-du-bourget-aix-les-bains-2-hd1

2-La faiblesse de l'homme face à ce temps qui passe inexorablement et que seule la nature peut garder intact

"O lac! rochers muets!grottes! forêts obscures

Vous que le temps épargne ou qu'il peut rajeunir

Gardez de cette nuit, gardez, belle nature,

Au moins le souvenir"

109716027_o1

Force est de constater que le lac du Bourget invite à la rêverie, à la création, Lamartine en est le témoin......

Si vous flanez, le long du lac du Bourget,vous sentirez l'ame du poète vous envelopper d'un souffle léger......

                                ------à bientôt-------

                                                                                         MICJI                  

 

Posté par micji à 19:48 - - Commentaires [6] - Permalien [#]