Il avance dans le froid cruel de l'hiver

sur sa canne , un côté appuyé, il va de travers

Le Vieux

Solitaire, au seuil d'une vie si remplie,

tous ses amours, tous ses amis sont partis.

La neige est blanche, le ciel est bleu,

il ne pense plus, il ne rêve plus, ou si peu,

sur sa canne, un côté appuyé, il est simplement heureux

Le Vieux.

                                                                          Michèle Jimenez

Photo 060