P1080742

C'est par un de ces soirs d'été embaumé des parfums envolés d'une belle journée, une de ces journées où le Dieu RA a offert généreusement son éclatante beauté.

Installée dans mon fauteuil de jardin, sur la petite terrasse, cachée par les lauriers roses et les géraniums , un délicieux bien être m'envahit.....silence de la nuit....

Soudain, dans l'impasse, plus bas, j'entend craquer le pavé.....des pas dirait on......que fait donc un intrus si tard dans l'obscurité?...

Il faut vous dire que dans cet impasse, deux maisons cossues se font face, contre le mur de l'une d'elle court une haie d'hortensias joliment colorée....la propriétaire en a le plus grand soin!....

Ces deux maisons sont des ennemies juré.....oh, de vieilles querelles d'antan!.....toutes deux, autrefois, étaient deux restaurants aux spécialités régionales , avec pignon sur la campagne......ils bénéficiaient d'une trés gourmande réputation..., croyez moi, tous les "bien-pansu" venaient en nombre s'y régaler.....

Hélas, savez vous que "par erreur", je dis bien "par erreur", il y a eu des vols de client bien-pansu?? on a jamais su le fin mot de cet imbroglio, parce que personne parle ici, on se salue à la messe...c'est tout. Mais....quand il est question de ses  "sous", pas de pardon possible, c'est sacré, les "sous"!

Mon oreille est captée par un bruit de fontaine jaillissante....c'est préoccupant, le robinet de la pompe, sur la place, serait il ,a force d'être rouillé, éclaté??

A travers mes lauriers roses, je dégage un point de vue sans être vu.....et là, j'aperçois dans le noir, légèrement éclairé par le lampadaire au rayonnement jaunatre ....j'aperçois,  dis je ,l'intrus...il se croit seul au milieu de ce saint silence, l'air béatement heureux, jouissif, se soulageant d'une lourde charge virile

Le croirez vous?....le voisin est en train de faire un sournois et abondant pipi dans les hortensias de son pire ennemi!!!!.

Mon esprit s'évade un instant vers le truculent roman de Gabriel Chevalier, où il est question de la construction d'une "pissotière" dans le village....

Le lendemain, je vois la dame du mur des hortensias, je lui demande de cueillir quelques unes de ces belles boules d'hortensias en vue de faire sécher un si joli bouquet pour l'hiver approchant.

Ah! me répond elle, ce changement climatique est une catastrophe....ils sont de moins en moins beaux mes hortensias!

J'ai souri......la ven geance s'exerce en silence. (histoire vécue)

----à bientôt-----

MICJI